Loneliness

Loneliness

jeudi 17 juillet 2008

Terre Mère




Ô Terre douce et meurtrie, ne pleure pas, du Ciel tu es la fille.
Sèche tes larmes, l’homme orgueilleux se croît ton maître et âprement, il méprise tes peines.
D’une Mère, il est vrai, l’amour parfois est amer, puisqu’elle sait que chaque enfant porté, de son sein, un jour, sera envolé.
Mais aussi, tu le sais, c’est de l’Esprit, ton tendre Père, le dessein, pour que toujours l’Univers soit sans cesse neuf et sempiternellement renouvelé.
Fille divine, délicieux fruit du Mystère, pour la purification des âmes tu es émanée. Porte ton cœur à tes lèvres et souris, quelle plus merveilleuse tâche l’Esprit aurait-il aimé t’offrir ?

Tu portes des créatures qui soutiennent tant de beauté, tant de pureté encore cachées.
Long leur semble le chemin, mais si doux, si magique est ton sein
Patience, réjouis toi, puisque tu sais qu’un jour, soudain, tout corps effacé, par son âme illuminé, irradiera ta chair bleutée.

Au firmament, dès lors, ô Terre, ô douce Mère, tu seras le plus étincelant des astres sacrés.
Image numérique Mutti
Musique Lisa Gerrard - Sanvean - I am your Shadow

3 commentaires:

Guelum a dit…

Ces vacances te réussissent : quelle belle musique, et quelle plus belle ode aurait-elle pu rêver, cette mère qui est la notre.
Si j'avais un peu d'art, et un peu plus de coeur, je voudrais en écrire des mots comme ça, pour toi, quand je reviendrai... ;-)
Bises

MuttiFree a dit…

Alors j'attends tes mots avec patience, cher Guelum, parce que pour ce qui est de l'art et du coeur je sais bien que tu en détiens à foison... A tout bientôt...
Bises

D'Ocean a dit…

Je découvre;..et savoure cette lumière encourageante, pleine de bel espoir!~~*~~