Loneliness

Loneliness

dimanche 30 août 2009

Souffrance ...



Souffrir …
Souffrir de la souffrance d’autrui.
Compatir, compatir de sa méconnaissance, de son attachement à la souffrance.

Lui dire… lui dire, au risque de l’incompréhension,
« Immerge-toi en ta propre nature »…

Elle est si proche, tandis que tu l’imagines si lointaine.
Regarde comme en elle la souffrance s’harmonise au calme absolu,
Regarde la… disparaître…

Etonné peut-être, tu la rechercheras
Tel un objet que tu possédais et que déjà tu regrettes…
Mais peut-être enfin reconnaîtras-tu la souffrance, identique à tout autre objet que tu aimes à prendre en charge, à mettre en cage et en forme en ton esprit…

« Immerge-toi en ta propre nature »

Vois comme les objets de l’esprit, les pensées, les émotions, émanent de tes choix, de tes désirs, de ce que tu souhaites trouver autant que de ce que tu souhaites éviter…

« Immerge-toi en ta propre nature »

Regarde bien… La souffrance est… et participe au mouvement naturel de la conscience, mais elle ne possède plus rien d’irréversible…

Désormais tu n’as plus peur de souffrir.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Voilà que la souffrance a réapparu sous son manteau de laine... par ces chaleurs, ce n'était point raisonnable. Et , oui, c'est Cela, l'immersion en sa propre nature permet de détisser cet épais manteau de peur, peur de la souffrance, qui, ainsi dénudée, se révèle entité nue et pure avec laquelle on peut en quelque sorte "entrer en amitié ".

Merci, Amica mea de cette tendresse portée à celle qui nous fait souvent reculer d'effroi. J'y étais plongée depuis quelques longues journées, sans détresse. Et au moment où souffrir devient l'ami invisible, je te lis... connivence toujours.

Toute mon amiitié rose indienne

Nathye d'Or au pouvoir sensible de souffrir sans fuir... ou presque

Lung Ta Zen a dit…

Plonger en sa propre nature
Merci de ce rappel

Anonyme a dit…

Regard porteur et prometteur...
Merci.
Nathamsa

ambre a dit…

c'est trop dur pour moi Mutti
c'est trop dur à appréhender ce que je viens de lire ;-(
pouvoir entrer en amitié avec ce qui nous fait souffrir.. dans l'état actuel je n'arrive pas à le concevoir :-(

MUTTI a dit…

Très chère Nathye, tu as découvert un chemin de moindre résistance - "j'y étais plongée sans détresse" -, pour reconnaître de la souffrance le va-et-vient, le mouvement dans l'espace de la conscience... La reconnaître en tant "qu'ami invisible" participe de cette moindre résistance... Cet ami t'aide-t-il à "travailler" sur les causes de ce mouvement sensoriel...Attention à ne point trop le chérir...

MUTTI a dit…

Se le rappeler à tout instant, oui, Lung Ta... Merci à toi qui pratique si bien et incessamment, le rappel... :-)

MUTTI a dit…

Merci Nathamsa... pourtant ce regard est, sans promesse...

MUTTI a dit…

Ambre, chère Ambre, tu saisis au vol une expression qui ne se trouve pas dans le texte, mais dans un commentaire... une expression qui appartient en propre à l'aperception d'une amie...

Pour "qui", est-ce dur ?!

Immerge toi en ta nature profonde, là où il n'est plus besoin d'appréhender, de concevoir ni de conceptualiser...

Très tendrement.

Lilou a dit…

Ainsi à la question "qui suis je ?"
parfois nous répondons : " un être qui souffre".

MUTTI a dit…

Oui, chère Lise, lorsque cette réponse émane de la reconnaissance que la souffrance fait partie de l'expérience humaine et devient ainsi un élément cognitif.
Cette re-connaissance offre dès lors une vision claire sur les diverses causes de la souffrance.

La souffrance est comme le vent violent qui accompagne les intempéries du mental...
En notre propre nature, aucune intempérie ne résiste à la paix qui y règne...

A.M. Bruffin a dit…

SE mettre tout entier dans l'instant présent...toute une pratique qui ne s'acquiert pas en un jour .
Amitié

MUTTI a dit…

Certes, pas en un jour, bien que parfois une seconde suffise... Cependant tous nos pas nous dirigent vers cet instant...
Amitié

Anonyme a dit…

Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now keep it up!