Loneliness

Loneliness

samedi 15 mars 2008

Innocence ...


18 commentaires:

aksysmundi a dit…

Petite bise au passage. :)

Ambre a dit…

bonjour !
je n'ai pas trouvé comment vous contacter par mail
à une autre fois et bon dimanche !

MuttiFree a dit…

Tout passage de tendresse est bienvenu, merci Aksysmundi et tendre bise en retour.

MuttiFree a dit…

Désolée, Ambre, je ne trouve pas le vôtre non plus... Il y a quelque temps j'avais noté "miroirsreflets@gmail.com" mais comme il ne s'y trouvait que des spams je l'ai retiré.
Il est toujours valable, joignez moi par ce biais en me donnant votre propre adresse et je vous confierais mon adresse plus personnelle avec plaisir.
Chaleureusement.

ariaga a dit…

Se dire sage c'est certainement ne pas être sage, ou alors c'est pour en rire ! Bises.

Guelum a dit…

Peut-être bien... Sans doute le regard de l'enfant ne se porte-t-il pas sur lui-même : il dévore l'entourage, il l'embrasse, il ne se pense pas, ne s'attribue pas de valeur, cela, on le lui apprend plus tard. Alors, ce que dit Ariaga se tient, sans rire ! Se dire pas sage est aussi une perte d'innocence.
Mais rire de tout ça, ah oui, une façon justement de la conserver en partie.

MuttiFree a dit…

Sûr, Ariaga, être sage, se montrer sage, manifester de la sagesse... mais qui donc a bien pu inventer une terminologie aussi étrange, l'esprit de comparaison sans aucun doute, mais pour comparer avec quoi, avec qui ???
Hihihi !
Bises.

MuttiFree a dit…

Oui, Guelum, ne pas penser, simplement découvrir, observer sans jugement comme le jeune enfant sait si bien le faire (jusqu'à ce qu'on lui apprenne à s'emparer de la pensée pour en faire " la sienne") semble être l'attitude la plus proche de l'innocence... Nous avons tous appris à perdre l'innocence, alors mieux vaut en rire que pleurer, c'est sûr, et jouer avec la pensée sans se mettre à croire qu'elle nous appartient c'est quelque part, presque un retour à l'innocence... l'enfant ne joue-t-il pas avec tout ce qu'il trouve, avec tout ce qu'il est ?
Hihihi ! Joyeusement...

ambre a dit…

hello, vous !
pour me contacter, vous pouvez le faire par le biais de mon blog Zen pour les nulles en cliquant sur CONTACTER L'AUTEUR tout en bas dans la colonne de droite
j'ai bien noté votre adresse gmail et je vous dis donc à très bientôt !
bonne fin de journée :-)

Tietie007 a dit…

Tout ça est bien relatif !

MuttiFree a dit…

Sans doute, Thierry, sans doute.... ton intervention mériterait un développement tout n'est-il pas relatif, les sensations, les impressions, le temps !...
Chaleureusement.

MuttiFree a dit…

Bien noté, Ambre. Merci et à tout bientôt.

Anonyme a dit…

Bonjour ,

Je suis venue plusieurs fois , attirée par l'image et les mots ..comme pour les emporter en moi et attendre patiement ce qu'ils avaient à me dire .

Aujourd'hui c'est l'expression " se dire" qui est restée..
elle évoque ceci :
Quand je parle de moi..où suis je ? Certainement ailleurs que dans ce présent que la sage habite simplement .

Merci pour ce partage..

Lilou

MuttiFree a dit…

Oui, Lise, attendre de voir ce que les mots (voire les images) ont à dire... et se rendre compte peut-être que tout adjectif ou pronom possessif déplace invariablement le véritable sujet, le transforme en objet palpable, manipulable à souhait pour l'enrichir et l'orner de lourdes dénominations qu'heureusement l'Amour et la légèreté d'un regard immobile rendront à l'Essence.

Merci à toi.

Lung Ta a dit…

bien d'accord avec toi et Lise

Se dire est pas sage
puisse être un passage
vers la sagesse
celle qui ne se dit pas
celle qui se vit

bises

MuttiFree a dit…

Je suis très touchée par tes mots, Lung Ta, puisse cette invocation résonner fort et loin... Bises.

le baladin a dit…

pour moi je crois que la sagesse naît de l'innocence car celui qui est vraiment sage regarde encore l'existence avec les yeux de l'enfant juste avec l'expérience du passé et la sérénité bisous phil

MuttiFree a dit…

Merci pour ton partage Phil.Bisous.