Loneliness

Loneliness

lundi 20 juillet 2009

En passant...


De promenade en promenade…

Pieds légers ignorants les distances, mental ami voltigeant au rythme du drapeau blanc qu’il arbore depuis tant d’années pour se reconnaître en tout, envers et contre tout, toujours tout contre plutôt qu’adverse, mes promenades empruntent tous les chemins de cette Re-Connaissance.

Traversant les parcs et les jardins aussi bien que les chemins de traverse en lesquels se faufilent tous les tics dévastateurs d’ancestrales dévotions dévorantes, souvent hurlantes, oublieuses des clartés de l’attention seconde…
Regard posé sereinement en cœur à cœur avec tout ce qui vibre, je marche, je vis, j’existe, je coexiste… dans l’irréel aussi bien que dans le dit réel, indifférente aux dites différences.
Cœur ivre d’amour, étrange amant aimant de ce Toi et Moi, de ce Toi ou Moi que le miroir révèle Soi.

De promenade en promenade qu’ensoleillent même les orages, que nourrissent même les reculs, qu’illuminent même la peur d’aimer sans condition, je navigue sur les flots de l’onde mouvante de l’éternel pensée qui construit les mondes, abritée par une flamme inextinguible… un Mat, simple bâton de pèlerin du temps, érigeant incessamment un Drapeau Blanc…

20 commentaires:

eipho a dit…

Mes respects, bien joli texte délivré ici *

Je viens de lire les citations sur la droite. Où pourrais-je trouver un lien menant au puits des belles formules de Lise ?

Et pour finir, étrange je viens justement aujourd'hui de tomber sur cette publicité pour "Marrakech, où le mâle m'a dit la mort!". Est-ce dans ce bouquin de souffisme que je suis en train de lire ou ailleurs...
quoi qu'il en soit il me tente. Est-il bien vraiment ou bien juste bien ?

MUTTI a dit…

Merci Eipho, pour ta fidèle présence et pour me laisser publier tes magnifiques mots. Pour "Marrakech, où le mâle m'a dit la mort!" il ne s'agit pas vraiment d'une publicité mais d'une "invitation" à se procurer le dernier ouvrage de mon ami Chris-Tian Vidal ; le lien se trouve ici dans la rubrique "Grands Voyageurs" : Chris-TIAN...
Sur son site tu trouveras comment le commander.
Quant aux belles formules de Lise, elles se trouvent aussi dans mes liens sous la rubrique "Artistes Ecriteurs" : Au bonheur de Lise...

Bien à toi,

eipho a dit…

Merci pour l'info MUTTI.
Ah mais oui je connaissais "Au bonheur de Lise" bien sûr !
Je tiens mes liens à jour sur The biosphere, voila qui est fait.
Bonne semaine l'amie.

lucette virelle a dit…

Superbe image ...

ariaga a dit…

Quelle belle émergence dans la nonchalance active des vacances. Je t'embrasse.

MUTTI a dit…

Belle et bonne semaine à toi aussi, Eipho et surtout ne cesse pas de nous offrir tant de beauté à lire et à voir... le bleu te sied à merveille.
A tout bientôt,

MUTTI a dit…

Merci Lucette, un très simple dessin, quasi enfantin, réalisé avec ce que j'avais sous la main tandis que je n'étais pas sur mon ordinateur personnel... je suis ravie néanmoins que cette image te plaise...

christiane Degroote a dit…

Oui cette période estivale , incite à se promener le nez en l' air pour voir passer les oiseaux, admirer les arbres fleuris, l 'eau silencieuse , s'écouler dans les rivières...La nature oui elle est belle, si on sait la contempler !
Serenité du matin, j 'aime ce calme que même un orage ne traversera. Pour te dire qu 'avec mes mots , pas aussi beaux que ta poésie, je suis par la pensée en empathie avec toi. Merci Mutti pour ces textes qui touchent au plus profond de soi !
Ton amie fidèle
Christiane

MUTTI a dit…

"Nonchalance active"... Ariaga, j'aime vraiment beaucoup ton expression, elle illustre parfaitement... chacun de mes instants présents...
Je t'embrasse, douce Amie.

MUTTI a dit…

Christiane, ma si proche amie au-delà des distances, tes mots, sois en certaine ont cette beauté du coeur dont on ne voudrait jamais se priver. J'aime chacun des signes de l'amitié fidèle et sincère dont tu me nourris sans compter... et j'espère bien que le mouvement qui dirige mes instants, m'offrira bientôt l'opportunité d'aller te retrouver. Je t'aime âmie, ni l'espace ni le temps ne sauront nous séparer. Et cela tu le sais...

Chris-Tian Vidal a dit…

Ta prose, ton image me font penser à l'œuvre d'une sylphide qui passe, comme ça et qui croque en art ce qu'elle voit. Navigue, ma douce amie, navigue et reviens-nous d'inspirations toujours plus. C'est superbe ce que tu fais.
Je tenais à te remercier de ta commande de mon dernier livre : "Marrakech, où le mâle m'a dit : la Mort !".
Je l'ai reçue aujourd'hui même.
J'ai passé commande auprès de EDILIVRE de 50 exemplaires que j'espère ne pas tarder à recevoir car je veux une dédicace personnelle pour chacune et chacun.
Je t'embrasse, en passages, profite bien et merci encore.

MUTTI a dit…

De passage, cher Chris-Tian, c'est moi qui te remercie de ton amitié... Sois certain que je profite au mieux possible de chaque floraison que l'existence et la Vie nous propose à chaque pas...
Je t'embrasse

A.M. Bruffin a dit…

Bonjour Mutti
C'est doux de te retrouver.
Ce texte respire la sérénité et l'amour.
..."indifférente aux dites
différences." Ce passage me remets dans le chemin...merci à toi .
Affectueusement

Nathamsa a dit…

Mmmm...des mots...un souffle...sur points de silence...Douce brise que je suis venue humer... le temps de ces mots...que je prolongerai autant que je m'en nourrirai...

Que le fleuve de la sagesse coule à flots dans tes veines...encore et encore !

Nathamsa

MUTTI a dit…

Chère Anne-Marie, merci à Toi... il n'existe aucun risque de perdre "le chemin" lorsque la balise de l'amour reste bien ancrée dans le coeur-esprit...
Amour Joyeux

MUTTI a dit…

Merci NathAmsa pour ce voeu, et que le souffle de tes mots me transporte, effectivement, sur les rives de ce fleuve...
Tendresse

ambre a dit…

un plaisir Mutti de cueillir tes mots alors que tu es "en vacances", heureuse que tu ailles bien ..
je t'embrasse ;-)

Lung Ta Zen a dit…

un "mat" ?
comme la dernière lame du Tarot ? ;-)

je t'embrasse pas sage

MUTTI a dit…

Et oui, chère Ambre, je suis "en vacances" et profite de chaque instant me permettant de passer par ici et chez les amis... Ces vacances ne modifie guère ma façon de "marcher", juste un ralenti pour encore et encore aguerrir l'attention...
Je t'embrasse

MUTTI a dit…

Ha ha ha !... le mat, la dernière lame du tarot... tu as l'oeil cher Lung Ta... peut-être, peut-être... qui sait... peut-être atteindrais-je le concept de la sagesse... pour l'heure, je ne sais ce que c'est !
Bises.