Loneliness

Loneliness

dimanche 30 septembre 2007

DIRE...ECRIRE

Posted by Picasa


Chacun aime parler, chacun aime dire, chacun ose dire ce que le cerveau dont il se sert vient à comprendre ou à croire comprendre au fil vif et ténu de la pensée qui navigue, ici et là, et que l’on capte par hasard ou par recherche, l’exprimant, l’exploitant comme « sienne ».

Scrutant au plus près ce phénomène, il apparaît en conscience un instant intensément précis où l’on peut se saisir du fait que la pensée n’appartient à quiconque, sinon à elle-même et qu’il n’est rien en elle que quiconque puisse traiter sur un mode de possession.

Personne ne se trouve en opportunité de penser par lui-même ; cependant si chacun le croit, si aisément, ce ne peut être qu’au gré de ce mystérieux phénomène de « circulation de la pensée » à l’intérieur de cette sphère cervicale à laquelle chacun s’identifie.
Ainsi, « la signature » sur tel ou tel écrit, relatant telle ou telle pensée, ou telle ou telle compréhension idéologique est un leurre manifeste.

Que ce qui se dit, ici, n’empêche personne…

En ce monde, toute tête, tout cœur, tout corps baigne dans un océan de pensée en lequel il pêche ce qui vient le toucher.
La pêche se révèle parfois sans consistance, impropre à nourrir le monde. Certaines pêches vont jusqu’à empoisonner le monde…
Cependant il existe aussi des pêches miraculeuses.

Ce qui importe ainsi, par la grâce de ce mode de circulation qui s’effectue au cœur de tout « moi » qui ose dire et écrire ce que la pensée inscrit de seconde en seconde en sa sphère individuelle, c’est que tous les mots utilisés entretiennent « le langage » « la parole » - magique opportunité offerte à l’humain - porte ouverte pour une communication orale ou écrite en rappel, de l’Unique Logos, l’Unique Verbe énoncé éternellement en Conscience au moyen de nos Sens …

Aimer nous Voir Vivre,
Aimer Entendre La Vie,
Aimer Sentir La Vie,
Aimer Goûter la Vie,
Aimer Toucher La Vie,
Aimer Communiquer La Vie

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui, lorsqu'il se prête à l'emprunt d'une idée, l'emprunteur empli d'humilité ne peut que s'émerveiller de ne chercher aucun "résultat" dans sa restitution au monde. Et les pêches miraculeuses s'enchaînent aux leurres...
Et souvent le silence qui laisse passer, sans empreinte ni trace, l'emprunté, le silence a la vertu de ne laisser aucunement penser à l'importance ou non de ce qui "pourrait s'énoncer".

Plaisir de lire cet amour, toujours, à chaque instant recommencé que tu voues à la Vie.
C'est un hymne.

Mille baisers voguent vers toi, Mutti,

Ton amie de toujours, Eilah taN

Rohic a dit…

Il est profond cet océan, mais nos cœurs sont légers. Merci encore d'être passée et d'avoir ainsi ouvert de nouveaux champs à mon regard. Je tâcherai de les cultiver. En tout cas, j'y reviendrai…

MuttiFree a dit…

Merci de tout coeur Rohic,je retournerais aussi chez toi, mon regard aime aussi parcourir tous les champs de l'être...
Chaleureusement

MuttiFree a dit…

... et mille baisers s'envolent de cette toile de vie afin de se poser sur les douces joues de ma fidèle Âmie... et mille autres à la suite s'envolent avec tendresse vers ton compagnon...

Coeur à coeur dans l'espace comme ici et maintenant.