Loneliness

Loneliness

mercredi 8 octobre 2008

Liberté...

[…] « Faire le corps et l'Esprit chose une et identique avec tout ce qui est droit, si bien que rien ne vive en vain, du matin jusqu'à midi, mais qu'en un doux unisson, outre chaque pouls de la chair et chaque palpitation du cerveau, l'âme, encore parfaite, réside sur un trône défendu par d'imprenables bastions contre toutes les vaines attaques du dehors.

Et qu'elle observe, avec une sereine impartialité, la mêlée des choses, et y puise néanmoins du réconfort, en sachant que par la chaîne de la causalité sont mariées toutes les choses différentes, qu'il en résulte un tout suprême, qui a pour langage la joie ou un hymne plus saint !

Ah! Certes, ce serait là une manière de gouverner la vie en la plus auguste omniprésence, etpar là, l'intellect doué de raison trouverait dans la passion son expression; les purs sens, qui autrement sont ignobles, communiqueraient la flamme à l'esprit, et le tout formerait une harmonie plus mystique que celle dont sont unies les étoiles planétaires... »[…]


[…]
To make the Body and the Spirit one
With all right things, till no thing live in vain
From morn to noon, but in sweet unison
With every pulse of flesh and throb of pain
The Soul in flawless essence high enthroned,
Against all outer vain attack invincibly bastioned,
Mark with serene impartiality
The strife of things, and yet be comforted,
Knowing that by the chain causality
All separate existences are wedInto one supreme whole, whose utterance
Is joy, or holier praise! Ah! Surely this were governance
Of life in most august omnipresence,
Through which the rational intellect would find
In passion its expression, and mere sense
Ignoble else, lend fire to the mind, 
And being joined with it in harmony
More mystical than that which binds the stars planetary …[…]

OSCAR WILDE
Extrait de « Humanitad » (traduction par A. Savine)

4 commentaires:

lasiate a dit…

l'esprit n'est que le corps en action, tout le reste n'est qu'illusion.
Nos sens ne sont que les médias entre le réel et notre corps.
L'ignoble ne nait que de l'interprétation imparfaite du réel par notre faible cerveau qui n'est que matière.
Comme la vie serait simple et douce si nous donnions satisfaction à notre corps sans lui imposer les lubies de cet organe trop complexe qui n'arrive même pas à se diriger lui-même.

ariaga a dit…

Tu nous parles là de la Mystérieuse Conjonction, du mariage alchimique.C'est un rêve...si beau, c'est l'Amour.Je t'embrasse.

MUTTI a dit…

Cher Lasiate, je suis toujours heureuse et intéressée par ta parole si juste qui me prouve, s'il en était besoin, qu'il n'est jamais inutile de "communiquer" de quelque manière que ce soit, via internet. Vive nos blogs !

MUTTI a dit…

Oui, très chère Ariaga, la Mystérieuse et Ultime Conjonction qui, à la manière dont le prononce Lasiate offrirait à tous la simplicité d'un corps-esprit s'aimant et aimant, dégagé, voire débarrassé de toutes les lubies psychologiques en lesquelles le cerveau via la mémoire se trouve empêtré et emprisonné... comme tout au fond d'un noir placard...
Je t'embrasse bien fort.