Loneliness

Loneliness

samedi 14 mars 2009

Nulle Part ...

Lorsque la Vie se meut
Dans les rues de l’existentiel,
Cherchant un passage dans les creux
Et les ronces du charnier pestilentiel
Où s’acharnent des personnages
En tuniques de peau
Si lourdes, et pourtant si frêles,
Tant avides de pouvoir et d’oripeaux…

Lorsque la Vie se meut
Dans les rues de l’existentiel,
Il advient
Que fermant les yeux
Pour mieux voir,
Pour forcer les barrages,
Et détruire les mirages,
L’Essentiel se glisse au cœur du miroir

Lorsque la Vie se meut
Dans les rues de l’existentiel
L’Essentiel se glisse au cœur du miroir,
Accorde sa lyre aux bruyances existentielles
Efface jusqu’à l’ombre sinueuse
Des objets de l’avoir
De l’illusion du savoir
Des désirs de pouvoir…

Au cœur de l’esprit,
Au palais du goût demeure
La saveur lumineuse,
La douceur luminescente
De l’être « sans personne »
Immobile et serein au centre de Tout
Parce qu’au centre de nulle part…


10 commentaires:

ariaga a dit…

L'essentiel se cache parce que on le cherche trop loin alors qu'il peut se trouver tellement en évidence , comme la lettre d'Edgard Poe, qu'on ne le voit pas. Ton texte trouve en moi beaucoup d'échos.

Lung Ta a dit…

voilà un texte bien méditatif, merci

MUTTI a dit…

L'essentiel ne se cache pas vraiment, sa présence est permanente, ce n'est que le chercheur beaucoup trop "occupé" à sa quête, la tête pleine de questions qui, inconsciemment et souvent trop volontairement, crée le voile opaque qui sépare de la Présence... s'il reste quelques questions à poser, peut-être faudrait-il se poser la question : qui cherche ? Qui se pose tant de questions ?

A tout bientôt Ariaga... je t'embrasse fort.

MUTTI a dit…

Merci à toi Lung Ta... méditons ensemble alors... l'espace est "reliance"...

Je t'embrasse tendrement.

Robert Longpré a dit…

Alchimique, puissant, claire.

Merci de visiter mon blog, Mutti. J'adore les images surtout celui "le cri de l'aigle. Moi, je suis l'aigle. Venez visiter mon blog de poesie a:

http://rgl-poetry-with-soul.blogspot.com/

Robert

MUTTI a dit…

Merci à vous Robert, je passe chez vous illico avec grand plaisir...
A bientôt.

Bee a dit…

Vivre dans l'Essentiel est un cadeau merveilleux de la vie. Cela change radicalement le regard, l'appréciation des choses et des événements. Et Il est tellement présent, tellement ouvert...

MUTTI a dit…

Oui, Bee, percevoir l'Essentiel et ne pas se laisser abuser par l'existentiel est un inestimable cadeau... que l'on remercie à chaque instant...

A.M. Bruffin a dit…

Immobile et serein au centre de Tout
percevoir l'essence de l'être...
Une envolée de bises printanières .

MUTTI a dit…

... et dans ton jardin fleurissant percevoir l'essence de toutes vies...
Bises du jour... bien ensoleillées.