Loneliness

Loneliness

mercredi 25 mars 2009

Respect... Equilibre

Image Muttifree


« Le respect rend plus attentif – cette qualité qui nous fait faire les choses de manière irréprochable. […]
Le respect et la foi se nourrissent mutuellement et suscitent toutes sortes d’actions habiles.
En cultivant dans sa vie le respect, on voit aussi le monde sous un jour différent.
Et l’attention que le respect engendre transforme la manière dont on interagit avec la société.
On commence à explorer les possibilités de servir autrui, de jouer un rôle actif en percevant les tâches à accomplir et en vouant son énergie à leur réalisation.
La compassion suscite l’action, et la sagesse garantit l’efficacité des moyens mis en œuvre. »


« . » « . »


« Il est intéressant de noter que, dans les textes, le Bouddha dit que lorsqu’il existe un niveau élevé de moralité dans une société, ou dans le monde, les conditions environnementales sont bénéfiques, et lorsque les personnes commencent à se comporter d’une manière non éthique les catastrophes naturelles telles que famines, inondations et différentes sortes de problèmes écologiques augmentent. Aussi l’esprit a-t-il sans doute beaucoup plus d’influence qu’on ne le croit généralement.

Il existe une interdépendance à de nombreux niveaux différents, mental et physique, affectant l’état même de la planète. »


Joseph Goldstein
« La conscience ordinaire »

13 commentaires:

Lung Ta a dit…

J'ai un regard un peu critique vis à vis de ce texte, même si je suis d'accord avec le fond.

néanmoins j'ai eu l'occasion de vivre au milieu de personnes qui parlent de compassion à longueur de temps, et de voir que dans la réalité c'est pas trop la "compaction"
un exemple, j'ai qqs difficultés de déplacement au bout d'un certain d'immobilisation, lors de la venue du Dalaï Lama, je sortais donc doucement des salles, le dos en compote, boitant, m'accrochant à la rampe et je me suis fait régulièrement fait bousculer par des personnes très pressées dont des personnes en habits monacaux
pourtant on sortait d'écouter des textes sur la compassion, l'attention à l'autre etc...

donc la compassion mène à l'action, oui pour autant que la compassion ne soit pas vue avec la tête et l'ego
sinon blablabla

Ensuite pour ce qui est de la relation esprit / monde
certes
néanmoins le monde matériel (le côté mondain de la vie comme disent les bouddhistes) est modifié concrètement par nos façons de vivre matérielles aussi qui sont elles mêmes modifiées par notre façon de penser
et encore une fois il faut que cela passe de la tête au coeur et aux membres mobiles qui amènent à l'action

Bref que le respect et la foi se nourrissement mutuellement, certainement, mais moi je n'ai guère de foi, je suis plutôt genre Thomas, à ne croire que ce qu'il voit, ce qu'il expérimente

bises

Murièle a dit…

merci pour ce texte qui tombe en synchronicité avec une réflexion actuelle.

"On commence à explorer les possibilités de servir autrui, de jouer un rôle actif ....."

Servir autrui ... qui est "autrui"?
TOUT est autrui ...
Pourtant il me semble qu'il y ait des énergies actuelles bien difficiles à servir ...

"En cultivant dans sa vie le respect, on voit aussi le monde sous un jour différent."

Cultiver le respect peut nous amener à dire un grand NON à ce qui renie le "juste" de la Vie.
Le mot "juste" selon où l'on situe sa conscience peut avoir des conséquences bien différentes pour ce monde.

Le respect de l'humain et l'équilibre dans ce qui est "juste" poussent en ces temps tourmentés à une révolte intérieure qui j'espère viendra nourrir chez beaucoup une action féconde.

De tout coeur.

MUTTI a dit…

Je t'entends fort bien Lung Ta, j'ai moi-même rencontré des moines, et même des dits "maîtres" manifestant encore un ego monumental et une froideur très étrange, à se demander s'ils ne savaient en fait que seriner les textes et les mantrams... même dans ces sphères la perfection n'existe pas et certains ne cherchent, illusoirement, que leur propre salut et leur conscience de l'Humain est toute relative... Ainsi va ce monde...
Ce genre d'incident et ce type de comportement exprimé par des "personnages seulement vêtus de la panoplie du sage" ne retire rien, à mes yeux, à la profondeur de ce texte, mais je te remercie sincèrement pour ce dialogue.

Bien à toi.
Bises

MUTTI a dit…

Et je t'entends aussi très fort, chère Murièle, notamment en tes mots : "Le mot "juste" selon où l'on situe sa conscience peut avoir des conséquences bien différentes pour ce monde."

Effectivement, la justice, le bon droit, le mot juste, l'action juste ne se situent que sur le degré de conscience acquise et se galvanisent autour de ce que notre esprit croit, veut croire ou se laisse à croire...
Le respect, pour se manifester et s'exprimer, n'a nul besoin, à mon sens, de se préoccuper des mots juste et justice...
Le respect s'adresse à l'humain, à la personne sans l'obligation de respecter ses comportements et c'est "justement" cette non-obligation qui permet de s'ouvrir au service et à l'action...
Infiniment Merci pour ton commentaire.

De tout coeur.

A.M. Bruffin a dit…

Oui ,j'ai rencontré également des "maitres" et des moines parlant à longueur de journée de compassion ...
ils en parlaient avec la tête ,mais pas avec le cœur... ils étaient tellement sûr d'eux .
Je me souviens d'une marche où le "maitre" était très loin devant oubliant que dans le groupe il y avait une personne handicapée ...
j'étais seule avec lui et ne connaissant pas le chemin nous nous sommes perdus ,c'était le soir et en Inde ...Je passe les détails .
La compassion ne peut passer que par le CŒUR .
Je ne juge pas ,je constate et je change de chemin .
Douce soirée Mutti

MUTTI a dit…

Effectivement la compassion ne peut se manifester en sa toute clarté que grâce à la LUCIDITE du COEUR.
C'est cette lucidité qui porte vers le service et l'action pure sans aucun jugement de valeur.
La lucidité compassionnelle oeuvre toujours en portant une grande attention à autrui dans le plus grand respect de son libre arbitre.
Merci pour ton partage.
Très belle soirée Anne-Marie

ariaga a dit…

J'adore ta balance. Je suis en accord avec Anne-Marie Bruffin au sujet de la compassion...Je t'embrasse fort.

MUTTI a dit…

La compassion ne peut en effet se manifester que chez un être pratiquant la voie du Coeur... Je t'embrasse très fort également chère Ariaga.

Lilou a dit…

Notre pensée crée..
à tout instant .

La question est alors :
" à quoi choisissons nous d'atttacher notre pensée "

Il est en ce sens un guide sûr : le corps .

Ainsi peut on dire :
si l'habit ne fait pas le moine..le moine fait l'habit ( par la manière dont son corps le porte ).

" le respect le plus attentif " n'est il pas dés lors vibration .

MUTTI a dit…

"Le respect le plus attentif" entretient une écoute silencieuse... un voir qui devient compréhension... une osmose vibratoire avec l'altérité...d'où l'équilibre...

ambre a dit…

comment faire pour respecter quand on n'est pas soi même respectée ?

ambre a dit…

ou plus exactement, comment se faire cohérente à soi, comment se sentir rassembler quand on est à l'écoute, et que l'autre ne propose qu'une porte fermée?
est-elle claire, ma question ?

MUTTI a dit…

Chère Ambre, et si tu te posais ce genre de questions à toi-même... Les réponses n'existent qu'en toi-même... et sont présentes dans tes questions...

Une piste, cependant... puisque tu poses la question... Respecter c'est être à l'écoute sans jugement, sans mentalisations discursives... l'écoute ne se destine pas à "ressentir si l'on est rassemblé"... l'écoute est oubli de soi pour entrer en connaissance bienveillante de l'autre, de ce qu'il exprime (ou n'exprime pas)...
Quant à l'impression que l'autre ne propose qu'une porte fermée, cela ressemble à un jugement, à un désir qu'il soit autrement, à une attente...
L'état d'écoute attentive est respect... cet état n'exige rien d'autrui et c'est en cela qu'il est conducteur d'équilibre dans les relations...