Loneliness

Loneliness

dimanche 24 août 2008

Le Temps se glisse...

Le temps se glisse, illusoire et pourtant immuable. Quand bien même nous serions immergés dans le Silence, nos corps ont gravé le Temps jusqu'au profond de nos cellules. Nous nous devons, dès lors, revenir du Silence, rejoindre les bruits, les activités, l'agitation plus fréquente que l'action...

Le Temps se glisse, la Terre tourne autour du Soleil...

C'est ainsi... et c'est bien...

... lorsque mes mains sur la toile, rendent naïvement un hommage au Végétal...


6 commentaires:

Kaïkan a dit…

Et ce sceau du Temps est trésor en nos âmes ...
Revenir du silence ...
Revenir aussi en conscience au silence de temps en temps ... Et remercier l' instant donné ...

MUTTI a dit…

... et ce sceau du Temps porte en lui-même, la note du silence et l'inscrit en conscience aussi bien de l'oiseau, que de la feuille qui ne bruisse que sous le souffle du vent et la cigale qui reprend son souffle, pour une tranquille pause...

Anonyme a dit…

Parfois le bruit ,parfois le silence ...l'un et l'autre se suivent à l'infini .
Un doux chant d'oiseau
dans les arbres silencieux
Ecoute...c'est pour toi .
Tendrement
Anne Marie

ariaga a dit…

Le temps "est" et si nous avons l'impression qu'il "glisse" c'est une illusion qui nous permet de ne pas nous perdre dans le labyrinthe. J'aime la matière, l'épaisseur, l'enfoncement dans l'immensité des choses.La Vie n'est pas silencieuse, il y a des cris (ses). Bises.

MUTTI a dit…

Anne-Marie, je suis tout à l'écoute, mon oreille penchée vers les sons du monde... et ce doux chant d'oiseau venant de toi pour moi... je l'entends... et je l'ai entendu jusqu'au profond de mes rêves de la nuit, il m'a accompagné tout au long du voyage...
Merci.
Tendresse

MUTTI a dit…

Oui, Ariaga, le Temps "est"... inscrit au plus profond de nos cellules, chacune "matérialisée" par la mémoire des mondes, irradiant nos ressentis, organisant le flux vital qui scande la Vie de secondes en secondes et nous offre à aimer son immensité, sa profondeur... et le Toucher qui nous permet d'en palper tous les aspects, toutes les aspérités n'est pas le moindre de nos sens...
Les murmures, les cris et les crises, tout est aiguillon pour l'âme...

Je t'embrasse